Coupe de France à Schiltigheim

Publié le 04/04/2017

Organisée par le Sporting Schiltigheim, la coupe de France Cécifoot 2017 des Aveugles de France se déroulera le 15 et 16 avril prochain au Stade de l’Aar. A cette occasion avait lieu cet après-midi à Strasbourg le tirage au sort effectué en présence de Jérémy Grimm (photo). Retour.

Depuis la venue de l’équipe de France en avril 2015 à Schiltigheim pour rencontrer l’Allemagne, le cécifoot prend peu à peu ses marques en Alsace. Née autour de cet événement international, la section cécifoot du Sporting Schiltigheim dirigée par Remi Garranger et Julien Chaussec a officiellement vu le jour en octobre 2015. Un an et demi plus tard, les deux entraîneurs schilikois organiseront le 15 et 16 avril prochain la coupe de France Cécifoot 2017 au stade de l’Aar, compétition à laquelle participeront leurs deux équipes, composée pour l’une de joueur non-voyants (B1), pour l’autre de footballeurs malvoyants (B2/B3). « Nous souhaitions sensibiliser les gens au cécifoot, que la pratique se développe en Alsace et faire connaître ce sport au plus grand nombre, » confiait cet après-midi Rémi Garranger. Point de départ de leur désir d’accueillir la compétition nationale, le pari est, à voir le monde présent cet après-midi dans la structure privée de foot indoor où avait lieu le tirage au sort, en passe d’être relevé. Précédé par une démonstration et une initiation au cécifoot à laquelle s’est prêté avec brio Jérémy Grimm, le tirage au sort de la coupe de France a réservé aux Schilikois du lourd. Dans la catégorie B2/B3, les Alsaciens se retrouvent dans le groupe du Standard de Liège (les équipes belges participent aux compétitions françaises) et du vainqueur de la précédente édition, l’AC Boulogne-Billancourt. « C’est la première fois que nous participons à la coupe de France en B2/B3, nous découvrons la compétition, l’objectif sera d’emmagasiner de l’expérience et de se faire plaisir, » expliquait cet après-midi Simon Pfister, le coach des malvoyants schilikois. Pour leurs homologues de la catégorie B1, le tirage a été à peine plus clément. Opposés aux Franciliens de l’AS Saint-Mandé et de l’AVH Paris, les coéquipiers d’Arona Sow s’attendent à souffrir mais restent optimistes. « Nous aurions aimé un tirage plus facile, mais nous avons réussi à tenir en échec ces deux équipes en championnat, on ne partira pas avec la faveur des pronostics mais la qualification reste jouable, » note Cheikh Diouf, joueur de la formation schilikoise. En l’absence du Sporting Paris, tenant du titre, la compétition B1 est ouverte de l’avis de Julien Zelela, le directeur national du cécifoot à la Fédération française handisport. « Les Girondins de Bordeaux, le Toulouse FC et l’AS Saint-Mandé sont sur le papier favoris mais tous auront leur chance, » confie Julien Zelela, au passage ravi de constater l’essor de la discipline en Alsace. « Le Sporting a débuté l’aventure cécifoot l’année passée, ils se sont pleinement mobilisés pour l’organisation de cette compétition et sont dans une bonne dynamique, c’est une bonne chose pour le développement de la discipline dans la région. » Une discipline à venir découvrir le 15 et 16 avril prochain au stade de l’Aar de Schiltigheim.

Catégorie B1 :
Groupe 1 : Girondins de Bordeaux – Cécifoot Saint-Priest – Toulouse FC – Nantes Don Bosco
Groupe 2 : Association Cécifoot Réunion – Anderlecht – AS Cécifoot Violaines
Groupe 3 : SC Schiltigheim – AS Cécifoot Saint-Mandé – AVH Paris 

Matchs de poule et demi-finales le samedi 15 avril
Les deux premiers du groupe 1 seront qualifiés pour les demi-finales en compagnie des premiers du groupe 2 et 3.
Finale B1 le dimanche 16 avril à 11h

Catégorie B2/B3 :
Groupe 1 : Nantes Don Bosco – AS Villeurbanne Cécifoot – AVH Paris
Groupe 2 : RC Standard de Liège – SC Schiltigheim – AC Boulogne-Billancourt

Matchs de poule et demi-finales le samedi 15 avril
Les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la finale
Finale B2/B3 le dimanche 16 avril à 10h

Par Steve Delannée

Articles les plus lus dans cette catégorie